Le micro crédit pour interdit bancaire

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

micro-creditBon nombre de personnes ne pouvant faire face au remboursement de leurs crédits se retrouvent dans l’impasse financière, et la plupart d’entre elles sont exclues du circuit bancaire. Pour ces débiteurs ayant une situation financière difficile, il existe une dernière solution de secours : le micro-crédit pour interdit bancaire.

Le micro-crédit est un prêt attribué aux personnes en Interdit bancaire et qui est garanti par le Fonds de Cohésion Sociale (FCS), administré par la Caisse des Dépôts et Consignations. La somme maximum allouée aux bénéficiaires est de 3 000 euros mais peut toutefois être portée à 5 000 euros dans certains cas. Le taux d’intérêt servi est de l’ordre de 4 % et peut être remboursable entre 6 et 36 mois. Ce crédit social revêt certains avantages pour l’emprunteur. En effet, une partie des intérêts est prise en charge par la collectivité locale.

Pour prétendre au micro-crédit, l’intéressé doit déposer une demande auprès d’un organisme habilité à la gestion du crédit social. Pour ce faire, de nombreuses associations orientent le demandeur dans sa démarche. Ces associations communiquent les adresses des établissements à contacter, agréés par la Caisse des Dépôts et Consignations du département. Celle-ci se porte garant pour chaque micro-crédit sollicité auprès d’une banque. Le micro-crédit est susceptible d’être accordé aux personnes Interdit bancaire. Toutefois, l’acceptation n’est pas systématique. Elle est soumise à l’accord d’une Commission composée de membres issus de tout milieu social.
Sur Internet, il y a plusieurs sites de conseils sur des nombreux types de crédit (voir ici pour plus d’information).

Pour constituer un dossier solide en vue d’obtenir un micro-crédit, le demandeur doit fournir certains documents. Ceux-ci doivent comporter tous les éléments de ressources de l’intéressé (bulletins de salaire, prestations sociales comme les allocations familiales, allocations de chômage, etc.). Il est tenu également d’apporter des justificatifs de dépenses. Afin d’obtenir ce crédit plus facilement, encore faut-il mettre toutes les chances de son côté pour pouvoir réintégrer le circuit bancaire. Le mieux est d’apporter la preuve des démarches effectuées pour sa réinsertion sociale.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »